apiculteur.png

Alexandre Bouvier - Apiculteur

Le sens de l’organisation et du collectif chez l’abeille m’émerveillera toujours ! 

Il est temps que nous aussi nous pensions à travailler collectivement pour repenser nos écosystèmes afin que les divers acteurs replacent le vivant au centre des décisions, que ce soit le particulier dans son jardin, les collectivités dans leurs gestions de l’espace public, les agriculteurs sur leurs champs, etc.

  • Facebook
  • Twitter
abeille-image-animee-0129 - Copie.gif

C.O.P Gironde et ses "Artistes Amis" soutiennent cette belle initiative. Vous trouverez ICI les détails de notre accompagnement, ainsi que les modalités de notre récolte de dons.

Soutenez & Participez au projet

Appui  à l'apiculteur
Alexandre Bouvier

2web.jpg

 Christian Filhos-Gignac, musicien et président de COP Gironde, propose des manifestations pour accompagner cet engagement et fédérer le plus grand nombre.

Chanson dédiée à la biodiversité
Biodiversité & violences - Le chant des mots (1).jpg

Mon histoire

Je m'appelle Alexandre Bouvier (33 ans). Mon intérêt pour la nature et les plantes m'a poussé à aller découvrir le monde merveilleux des abeilles en 2015.
Après deux saisons auprès d’apiculteurs confirmés dans le Tarn et en Lot-et-Garonne, je me suis lancé progressivement, avec mes 10 premières ruches, dans le projet de vivre de ce magnifique métier.
Pour compléter mes acquis, je me suis formé au rucher école local et j'ai ensuite fait une formation agricole (BPREA) afin d’avoir toutes les clés pour démarrer cette belle aventure.


Fin 2018, 160 personnes m’ont soutenu dans ma campagne de financement participatif. Grâce à eux, j’ai l’occasion de travailler auprès des abeilles à temps plein depuis le printemps 2019.  


J’ai actuellement 150 ruches avec des abeilles de diverses races. La diversité c’est bien aussi chez les abeilles.  Elles sont situées sur divers secteurs pour bénéficier de floraisons durant toute la saison.

Je souhaite que le parrainage mentionné ci-dessous, m’aide à réaliser un vieux rêve...

Celui de créer des collaborations avec des éleveurs locaux pour que leurs prairies deviennent un paradis aussi bien pour les animaux que les insectes/abeilles. Et retravailler, avec eux, sur des programmes de plantation de haies et prairies enrichies en fleurs.
Cependant, les éleveurs ont souvent besoin de soutiens financiers et techniques pour mettre en place ces démarches.

Ils sont un maillon essentiel pour que la flore de France reste diversifiée !

Mes projets

Parrainage d’une ruche « De fleurs en fleurs »

Parrainer une ruche c’est agir pour la biodiversité et la sauvegarde des abeilles en soutenant un apiculteur qui souhaite mettre au cœur de son métier la création d’îlots paradisiaques pour nos amis les pollinisateurs. La raréfaction des plantes sauvages riches en nectar et en pollen est en effet l’une des problématiques majeures pour un grand nombre d’espèces.

 

Aller plus loin... pour agir globalement !

Grâce aux parrainages de ruches, nous créons ensemble un partenariat. Nous avons, ainsi, l’occasion de redonner du sens à la nature et faire en sorte que nos paysages redeviennent attractifs pour ses habitants (insectes pollinisateurs, oiseaux, etc..). Et pour cela, le monde végétal est la clé !

 

Dans cette logique  globale, je souhaite :

A court terme :

  • Financer des ruches et des hausses utilisées pour récolter le miel

  • Trouver des personnes motivées pour créer un collectif qui aura pour vocation de promouvoir et soutenir une apiculture durable en accentuant son travail sur la plantation de prairies et de haies mellifères.

A moyen/long terme :

  • Financer des projets de plantations de prairies et haies mellifères dans le Lot-et-Garonne et les départements limitrophes. 

  • Travailler, au niveau local, en lien avec des agriculteurs attentifs à la préservation de la biodiversité, pour réinventer nos paysages et en financer leur pérennité en plantant des arbres, des haies... et bien sûr les entretenir. 
    Voir le contrat de parrainage que je propose ci-dessous

 

101680855_687568298736286_2708379902679187456_n.jpg

Constat des apiculteurs

L'apiculture est  une petite filière souvent délaissée.. que ce soit dans les moyens mis en œuvre pour nous aider à la gestion des maladies et des ravageurs.

Nous manquons d'aides pour nous aider dans notre quotidien. Les aides Européennes sont destinés aux éleveurs de bétail et aux agriculteurs qui possèdent de grandes surfaces, ce qui n'est pas notre cas.
Notre travail en termes de pollinisation des cultures n'est pas réellement pris en considération. Exple : Les accidents divers sont certes couverts par des assurances privées, mais elles trouvent toujours le moyen de ne pas nous indemniser. Mais qui en parle ?

Des abeilles en bonne santé
Les abeilles se nourrissent de nectar et de pollen. Il est nécessaire qu'il soit diversifié et constant sur la saison pour que les abeilles et les pollinisateurs puissent vivre en bonne santé. En d’autres termes, les carences alimentaires favorisent l’apparition de maladies. Les produits phytosanitaires causent des mortalités et des problèmes de reproduction mais favorisent également le développement de parasites (comme le varroa) qui profitent de cette faiblesse de la colonie.

Un milieu favorable

Les haies, les lisières de forêt, les prairies sont des milieux ouverts qui offraient, dans le passé, une nourriture diversifiée. La volonté d'une productivité toujours plus "efficace" a malheureusement transformé la plupart des biotopes en désert floristique. 

abeille.jpg

L'abeille et l'apiculteur sont particulièrement touchés par les effets du changement climatique, et nous le serons aussi au niveau humain. 
Comme l'explique Jean-Marc Bonmatin du CNRS
« il y a une multiplicité de facteurs liés à l’effondrement des abeilles, et tous sont liés, assure-t-il. La malnutrition favorise les virus. Les pesticides, insecticides et fongicides favorisent le parasitisme. Si une abeille cumule tous ces problèmes, c’est la catastrophe ». 

kosmeen-ga0e594dd0_1920.jpg

A l’échelle des communes et des particuliers :

  • Avoir une gestion des espaces avec des tontes moins fréquentes  où en décalé pour avoir toujours de la nourriture et un abri pour les insectes

  • Planter des essences qui ont un intérêt mellifère (pollen et nectar) sur une période de l’année la plus large possible  et/ou semer des prairies mellifères qui permettraient d’embellir nos espaces tout en réduisant le nombres de fauches annuelles.

 

Bien sûr acheter du miel à des apiculteurs locaux, pour que ce métier puisse continuer à exister

Source : Jean-Marc Bonmatin, du centre de biophysique moléculaire du CNRS, travaille depuis 1997 sur l’insecte.

Actions à mettre en place

  • Encadrer les pratiques agricoles pour éviter que des traitements puissent être en contact avec des fleurs. Et idéalement que les traitements soient réalisés en fin de journée.

  • Que les traitements soient analysés dans le contexte « réels » par des organismes indépendants avant la commercialisation.
    Exemple : quand les produits sont utilisés en combinaison avec d’autres, il est vital d’analyser leurs impacts ensembles pour évaluer les effets cocktails possibles.

  • Tout ceci est lié à la volonté de nos politiques mais cela nous amène également à notre propre rôle en tant que consommateur. En cherchant à acheter local et à des agriculteurs conscients de ces enjeux, nous pouvons faire évoluer très rapidement nos paysages. 

flower-field-gbe6183ad9_1920.jpg
 

S'offrir ou offrir 1 parrainage de ruches

« Sur chaque kilo de miel parrainé, 5 euros serviront à planter des arbres mellifères ou des prairies fleuries ».

honey-bee-g5e181217b_1920.png
COMversojpg.jpg

 **Le règlement à partir de 140€ peut s'effectuer en plusieurs fois

COMrectojpg_edited.jpg

Devenir parrain ou marraine

Les privilèges du parrain ou marraine :

- Découvrir l’univers fascinant des abeilles et des plantes (grâce à des nouvelles par mail durant la saison)

- Visite des nouveaux territoires créés (visite sur place des plantations ou de manière interactive)

- Un certificat de parrainage à votre nom

- Du miel récolté par mes soins

- Une fiche descriptive de tous les miels que vous allez déguster

- Des idées recettes pour cuisiner avec le miel

134769360_2808312639436655_8956331950183220685_n.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder au contrat de parrainage

Planter des arbres,  Créer des prairies fleuries!

Les insectes pollinisateurs ont, entre autres, besoin d'une floraison diversifiée au fil des saisons. Grâce à cette diversité de fleurs nos petites butineuses trouveront tout ce dont ils ont besoin. Les fleurs sont, pour la plupart, productrices de nectar et/ou productrices de pollen. Cette diversité de nourriture contribue aussi à la bonne santé des abeilles. Elle renforce leur système immunitaire. D'où la nécessité de leur dédier des espaces correspondant à leurs besoins et dépourvus de pesticides. Beaucoup d'agriculteurs ont désormais pris conscience de cette nécessité. Il faut donc agir avec eux.

 

Planter des haies champêtres et des arbres mellifères crée de la biodiversité. Ils sont la même vocation que les fleurs mais concourent à une plus grande diversité. Sachez qu'à notre niveau, chacun de nous ayant la chance de posséder un jardin, peut contribuer à cette vaste chaîne de richesse de nourriture. Voici quelques arbres mellifères que vous pouvez planter : L’ Abelia grandiflora est un arbuste semi-persistant qui résiste à tout : froid, vent, sécheresse, maladie, … Il fleurit sans s’arrêter de juillet à octobre en une multitude de fleurs parfumées blanches et mauves. L’Aronia prunifolia ‘Viking’ se couvre littéralement de fleurs mellifères blanches entre juin et juillet, qui ne manqueront pas d’être visitées par les abeilles ou encore le Cotoneaster lucidus, apprécié des oiseaux et des abeilles. Vous trouverez ici quelques idées de plantations d'arbres, à la fois utiles et décoratifs.

cherry-blossom-gb12acaefe_1920.png
flowers-g313670c95_1280.png
abeille-image-animee-0111.gif

Contact

Pour toute information complémentaire et notamment pour savoir où trouver Alexandre Bouvier sur les marchés

0033 - (0)6 95 47 50 19