Rapport 2021 du GIEC sur le Climat

Dernière mise à jour : 19 sept. 2021

Les scientifiques observent l’évolution du climat dans toutes les régions de la planète et dans l’ensemble du système climatique, selon le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) publié en début de mois.



Le rapport du Groupe de travail est le premier volet du sixième Rapport d’évaluation du GIEC, dont la publication s’achèvera en 2022.


Nombre des changements relevés sont sans précédent depuis des milliers, voire des centaines de milliers d’années, et certains phénomènes déjà en cours – comme l’élévation continue du niveau de la mer – sont irréversibles sur des centaines ou des milliers d’années. Toutefois, des réductions fortes et soutenues des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz à effet de serre limiteraient le changement climatique. Alors que la qualité de l’air en bénéficierait rapidement, la stabilisation des températures mondiales pourrait prendre 20 à 30 ans, selon le rapport du Groupe de travail I du GIEC intitulé Changement climatique 2021: les éléments scientifiques. Ce document a été approuvé par 195 gouvernements membres du GIEC à l’issue d’une session d’approbation virtuelle de deux semaines amorcée le 26 juillet.

“Ce rapport est le fruit d’efforts extraordinaires dans des circonstances exceptionnelles», a déclaré Hoesung Lee, président du GIEC. «Les innovations qu’il renferme, et les progrès qu’il met en lumière dans la science du climat, ont une valeur inestimable pour les négociations et les décisions touchant au climat.”

Suivre les travaux du GIEC


Soyons le changement que nous voulons voir en ce monde.” Gandhi

Par delà ce constat alarmant, des solutions existent, mais chacun peut faire sa part. Derrière nos gouvernements il y a les citoyens que nous sommes, notre avenir, celui de nos enfants, petits enfants et nous pouvons à notre niveau agir grâce à des choix judicieux dans notre quotidien (lutte contre les plastiques, revenir à une économie de proximité, engager des éco gestes qui par ailleurs nous font faire des économies, lutter contre l'obsolescence programmée et inciter les pouvoirs publics à agir auprès des industriels pour changer leurs comportements, comme par exemple engager une vraie réflexion sur nos packagings et ce qu'ils génèrent en termes de pollution. Chaque geste peut-être un geste utile au plus grand nombre. Faisons ensemble notre part de colibri.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout